Restaurant La Mère Poulard au Mont-Saint-Michel (France)

Classé dans : International | 2

Restaurant La Mère Poulard au Mont-Saint-Michel (France).

 On a tous, dans un coin de la tête, ce nom évocateur : La Mère Poulard et sa célèbre auberge du Mont-Saint-Michel. L’auberge a ouvert en 1888 et s’est forgée une solide réputation autour de ses omelettes.

Restaurant La Mère Poulard - La Mère Poulard

Ses secrets ont d’ailleurs été publiés :


 

Les murs du restaurant s’apparentent à un Hall Of Fame avec un très grand nombre de personnages connus qui sont venus déguster les plats de La Mère Poulard. Il est vrai que, comme ironiseront les cyniques, la plupart de ces vedettes ne sont plus de ce monde.

Restaurant La Mère Poulard - Le hall of fame

Restaurant La Mère Poulard - La salle

La modernisation

Le restaurant La Mère Poulard ne s’est pas vraiment modernisé….et c’est en ce sens qu’il est atypique. L’espace cuisine, au fond, est plus contemporain.

Restaurant La Mère Poulard - La cuisine

Mais le coeur de la maison, à savoir la cheminée où l’on cuit les omelettes, n’a pas changé. 

Restaurant La Mère Poulard - La cheminée

Et on a gardé le sens du spectacle avec la préparation des oeufs, battus en rythme et sur le devant de la scène.

La fameuse omelette chez La Mère Poulard

On va donc chez La Mère Poulard pour son omelette, dont le jaune et le blanc sont battus séparément et ensuite cuits au feu de bois.

Mais vous n’aurez pas accès à l’omelette comme ça, directement, au travers d’un plat à la carte. Il faut en effet impérativement passer par un des menus. Le premier menu, trois services, est à 49 euros.

Restaurant La Mère Poulard - La carte

Si vous voulez un peu plus que l’omelette et sa salade, à savoir de bons accompagnements comme du saumon fumé ou du lard, il faut opter pour le menu supérieur à 58 euros. La sensation qu’on veut tirer un maximum du client est palpable….et désagréable dès la prise de commande.

Restaurant La Mère Poulard - La carte des menus

Outre cette sensation qu’on en veut principalement à votre portefeuille, l’intérêt gustatif de l’entrée, comme celui du dessert d’ailleurs, n’y est pas. Annoncés faits maison (et je n’ai pas de raison d’en douter), l’assortiment d’entrées tradition La Mère Poulard (terrine maison, toast aux deux saumons, feuilleté au camembert) était bon….simplement commun et bon comme chacun pourrait le cuisiner relativement facilement chez lui.

Restaurant La Mère Poulard - Assortiment d'entrées tradition La Mère Poulard

Restaurant La Mère Poulard - Assiette gourmande de desserts

Comment aimez-vous votre omelette ? 

Vous l’aimez comment votre omelette ? Baveuse, bien cuite, sans coloration,… ? Et bien peu importent vos préférences de toute façon : il n’y a qu’une seule cuisson ici : celle imposée par le timing du restaurant. Ne demandez pas, comme moi, une omelette pas trop cuite (idéalement sans coloration). On vous répondra que ce n’est pas possible car le restaurant va être complet (ce qui est vrai).

C’est la première fois que je constate qu’un cuisinier est incapable de satisfaire une cuisson demandée pour des raisons logistiques. J’avais déjà vu, et je respectais, certains chefs qui refusent un mode de cuisson par principe (comme de bien cuire une belle pièce de boeuf, ce qui dénature selon eux le produit). Mais je n’ai encore jamais rencontré un cuisinier qui me dit qu’il ne gére pas une cuisson souhaitée parce qu’il y a trop de monde dans le restaurant.

Restaurant La Mère Poulard - L'entrée

Oui mais est-elle bonne cette omelette ?

Finalement, outre les prix exorbitants des menus (seule manière de déguster l’omelette) et l’aspect “mange ce qu’on te sert, point final”, qu’est-ce qu’elle vaut vraiment cette omelette ? Et bien, et c’est la bonne surprise, elle est littéralement unique ! 

En fait, La Mère Poulard avait déjà inventé à l’époque le jeu de textures tant à la mode maintenant. Car, à la différence de ce qu’on a l’habitude de déguster, il y a vraiment des variations dans les textures. Le bord est mousseux et fait penser à un sabayon. Le coeur fait songer à des oeufs brouillés. Et le bord, partie la plus cuite, rappelle l’omelette. L’ensemble est léger et onctueux.

Le second point fort de cette omelette, c’est qu’on y ressent l’odeur du feu de bois. Le mode de cuisson dans la cheminée au feu de bois n’est pas que du show : on ressent les notes fumées.

Finalement, cette omelette est unique et très bonne. C’est une expérience intéressante et La Mère Poulard n’a pas volé sa réputation de l’époque.

Restaurant La Mère Poulard - L'omelette de la Mère Poulard cuite au feu de bois

Accompagnement petits légumes

Restaurant La Mère Poulard - Accompagnement petits légumes

Accompagnement saumon fumé maison

Restaurant La Mère Poulard - Accompagnement saumon fumé maison

A part l’omelette

A part l’omelette, il y a plusieurs plats à la carte comme ce dos de cabillaud, beurre blanc, écrasée de pommes de terre à 42 euros. En cadeau, vous avez même droit aux tomates….un beau fruit (puisque la tomate se range dans les fruits en botanique) de saison (on est décembre) au goût insipide (la logique est respectée).

La cuisson du poisson est sans doute restée la même que du temps de La Mère Poulard : bien cuit…et sec. Les chaires nacrées à coeur et l’usage des sondes de température pour régler la cuisson à coeur au degré près sont deux concepts inconnus ici.

Restaurant La Mère Poulard -

La carte des vins chez La Mère Poulard

La carte des vins sera vite résumée : elle est sans intérêt, vraiment sans intérêt et hors de prix (sur ce dernier point, on dira que la maison est cohérente).

Par exemple ce petit muscadet est indiqué à 29 euros à la carte et coûte, prix public TTC, 5 euros. Un bon X6 donc. On se situe dans l’exceptionnellement….cher.

Restaurant La Mère Poulard - Muscadet

Point de vue diversité, la carte se résume à une vingtaine de références. J’ai rarement vu si petit.

La politique commerciale bien trop agressive

Je n’avais jamais vu sur TripAdvisor un restaurant aussi régulièrement mal noté. En décembre 2019, il y avait 1 075 personnes qui avaient trouvé cela horrible, 604 médiocre, 707 moyen, 766 très bon et 587 excellent.

 

Beaucoup s’y plaignent des prix et la direction, qui répond à chaque commentaire négatif, a beau jeu de répliquer qu’ils sont affichés à l’entrée. En effet, ils le sont….enfin partiellement pour être exact. 

Tout d’abord, le prix du dernier menu, celui de Victor Poulard, n’y est pas. Un oubli peut-être ?

Restaurant La Mère Poulard - Le restaurant

Ensuite, toutes les formules ne sont pas systématiquement et continuellement affichées. En repartant, vers 16h, quelle ne fût pas ma surprise de voir une nouvelle formule affichée sur une pancarte mobile : une omelette de La Mère Poulard  + une boisson + une omelette sucrée en dessert à 28 euros. Il y a donc des formules moins “attrape-pigeon” qu’on ressort aux heures creuses. A ce moment là, on a bien tondu ceux qui sont venus sur base de la réputation (avec réservation) et on essaie de remplir les heures creuses en attirant, à prix plus décents, les autres.

Enfin, La Mère Poulard un site web : https://lamerepoulard.com. Pourquoi n’y trouve-t-on ni les tarifs ni les formules ? 

Décidément, il y a vraiment ce ressenti fort qu’on vous attire avec le chant des sirènes d’un mythe passé et qu’on essaie de vous tondre comme les agneaux des prés salés des environs. C’est dommage, vraiment dommage, d’avoir une politique commerciale si agressive.

Conclusions

Décrié sur Tripadvisor comme attrape-touristes, c’est finalement la conclusion qui s’impose. Dommage car l’omelette au feu de bois de La Mère Poulard n’en demeure pas moins originale et très bonne.

Restaurant La Mère Poulard - L'addition


Localisation

Le Mont-Saint-Michel, Normandie, France


Quelques photos du restaurant La Mère Poulard

 

 

2 Responses

  1. Koen V

    Si on doit payer 12,5 euro juste pour garer sa voiture avant de payer encore plus pour la navette ou faire 30 minutes à pied pour visiter Le Mont Saint-Michel, c’est assez facile à comprendre que le reste du journée sera chargé aussi en prix. Pas vraiment surpris, mais déçu quand même.

    • PassionGastronomie

      Le ticket de parking donne droit à la navette gratuite. Ceci dit, peu importe puisque ce n’est pas le restaurant qui paie ces frais là mais le client. Il existe quelques restaurants au Mont Saint-Michel avec des prix plutôt bas, preuve que le Mont Saint-Michel ne rime pas avec prix exhorbitants partout. Mais quand bien même, outre le prix, c’est surtout la qualité que l’on sert qui importe.

Laisser un commentaire