Restaurant japonais Nonbe Daigaku par Yosuke Suetsugu

Classé dans : Belgique | 0
Style Culinaire: Japonaise
Michelin : Pas d'étoiles
Budget (entre $ et $$$$$) : $$$
Service en salle : Peut mieux faire
Gault & Millau : 15/20
Cadre : Authentique
Guide Delta : 1 Toque

Nonbe Daigaku est Yosuke Suetsugu.

Le chef du restaurant japonais Nonbe Daigaku est Yosuke Suetsugu et c’est lui qui œuvre derrière le comptoir comme on le voit d’emblée. A supposer bien sûr que vous ayez spécifiquement demandé à vous y attabler. Sinon, vous serez placé dans la salle et vous perdrez dès lors une partie agréable de l’expérience.
Restaurant Japonais Nonbe Daigaku - le chef Yosuke Suetsugu

Yosuke Suetsugu est né au Japon et s’est installé à Bruxelles en 1977. Il a été maître sushi au restaurant Tagawa (fermé depuis quelques années) avant d’ouvrir son propre restaurant : le Nonbe Daigaku. Il a entre autre eu comme élève le chef du restaurant Kamo (souvent considéré comme le meilleur restaurant japonais de Bruxelles de par son étoile Michelin et son 16/20 au Gault & Millau).

Fin 2016, le chef a été décoré du titre de chevalier de l’ordre de Léopold II, un titre qui couronne en beauté sa fin de sa carrière. C’était une belle cérémonie au palais d’Egmont et le chef de Kamo était d’ailleurs venu pour faire les sushis pour la réception qui suivait.

Restaurant Japonais Nonbe Daigaku - le chef Yosuke Suetsugu

Mais avec Yosuke, il ne faut pas non plus parler trop vite de fin de carrière. Car bien qu’il aie dépassé l’âge de la retraite, il est toujours actif et n’a nullement envie de quitter son Nonbe Daigaku comme il me le confiait lors de ce repas.

Le cadre du Nonbe Daigaku

Le cadre, comme pour beaucoup de restaurants japonais, est relativement épuré et simple. Le petit plus, c’est ce comptoir d’environ 8-10 places d’où on peut observer de près le chef œuvrer à la préparations des plats (sauf ceux qui sont faits en cuisine, comme les fritures). C’est un tout beau spectacle et cela participe à la magie de sa cuisine : des gestes précis, épurés, maîtrisés. Et on peut l’y voir se servir de ses ingrédients, trancher les poissons, enlever la peau et façonner les sushi et sashimis à la minute. Ces derniers sont d’ailleurs remarquablement bons.

Restaurant Japonais Nonbe Daigaku - Le cadre

Le service au Nonbe Daigaku

Pour le service, c’est peut-être un point faible du restaurant. Il est un peu désorganisé et peu à l’écoute des clients.

Les plats ne sont pas non plus expliqués ni présentés, ce qui est dommage. 

Ce qu’on peut boire

Pour une fois, j’ignore s’il y a une carte des vins. 

Mais il y a du thé vert chaud qui se marie parfaitement avec les plats. Ou du saké. Même un fan de vin comme moi se plie d’ailleurs à un de ces deux merveilleux accords. Cela permet, en plus, une addition hyper raisonnable (ou, pour les plus gourmands, plus de plats pour le même budget).

La cuisine de Nonbe Daigaku

Nonbe Daigaku n’était pas un restaurant japonais inconnu pour moi. J’y avais en effet déjà mangé une fois en 2014 : Repas du 23/04/2014. J’avais, en ce temps là, donné un budget de 70 euros (hors boissons) au chef et il m’avait enthousiasmé. C’était donc avec de très bons souvenirs que j’y revenais.

Cette fois, j’avais pris le parti de manger les sushis et les tempuras via les lunchs proposés. Et puis, pour explorer d’autres voies, j’avais envie de compléter la sélection avec quelques plats de la carte (carte que j’ai d’ailleurs photographiée en entier : n’hésitez pas à consulter les photos de la galerie en bas de l’article).

Ma sélection était hélas en dessous de mes attentes.

Certes les sushis et les tempuras sont excellents. Mais il y a au moins dix autres restaurants japonais à Bruxelles où c’est aussi bon. 

Restaurant Japonais Nonbe Daigaku - tempura Gambas et légumes frits

Le flan à l’anguille et au crabe royal s’est avéré un peu fade et le goût était fort monolithique. On s’y ennuyait un peu. Je connais peu la culture japonaise mais je sais que ce style est fort apprécié des japonais. Il s’agissait donc d’un petit choc culturel ne correspondant pas à mes goûts. 

Restaurant Japonais Nonbe Daigaku - Flan d'anguille de de crabe royal

Un deuxième choc était au rendez-vous sur la cuisse de poulet teriyaki. Les Japonais raffolent de la peau (selon Yosuke) mais j’avoue qu’une peau si épaisse et spongieuse (elle ne croustillait que d’un côté), ce n’est pas non plus ce que j’aime.

Restaurant Japonais Nonbe Daigaku - Cuisse de poulet "Patte noire" grillé à la sauce teriyaki

Le poulet frit à la façon Nanban était bon mais finalement très, voir trop, simple. 

Restaurant Japonais Nonbe Daigaku - Poulet frit à la façon Nanban

Conclusion

Je fus donc un peu déçu de mon repas. Pas de scandales, pas de fautes mais simplement un manque d’originalité et un manque de différence par rapport à beaucoup d’autres restaurants japonais. Je venais chez Nonbe Daigaku pour sortir de l’ordinaire et ce ne fût pas le cas.

Je préfère donc rester sur mon souvenir de 2014 avec des plats comme les Sushis de thon gras, Gunkanmaki d’oursin, Tempura de crabe en mue,….

IMG_9239

Car, si on compare, il n’y a pas photo avec la version d’aujourd’hui (en ce compris la qualité du thon) :

Restaurant Japonais Nonbe Daigaku - Sushi nigiri

Je retenterai un troisième repas dans le futur afin de trancher entre ces deux expériences antinomiques. A suivre donc.


LIEN

https://www.facebook.com/NonbeDaigaku


LOCALISATION


MENU

Mises en bouche

Restaurant Japonais Nonbe Daigaku - Mises en bouche

Sushi nigiri, maki-sushi (lunch à 18 euros)

Restaurant Japonais Nonbe Daigaku - Sushi nigiri

Tempura Gambas et légumes frits à la japonaise  (autre lunch lui aussi à 18 euros)

Restaurant Japonais Nonbe Daigaku - tempura Gambas et légumes frits

Flan d’anguille de de crabe royal (à la carte : 10,5 euros)

Restaurant Japonais Nonbe Daigaku - Flan d'anguille de de crabe royal

Avocat et oeufs de cabillaud marinés au piment (offert)

Restaurant Japonais Nonbe Daigaku - Avocat et oeufs de cabillaud marinés au piment

Cuisse de poulet “Patte noire” grillé à la sauce teriyaki (à la carte : 19,5 euros)

Restaurant Japonais Nonbe Daigaku - Cuisse de poulet "Patte noire" grillé à la sauce teriyaki

Poulet frit à la façon Nanban (à la carte : 15 euros)

Restaurant Japonais Nonbe Daigaku - Poulet frit à la façon Nanban


PHOTOS

 

Laisser un commentaire