Restaurant Le Gril aux herbes d’Evan à Wemmel

Classé dans : Belgique | 3
Style Culinaire: Gastronomique
Michelin : Pas d'étoiles
Budget (entre $ et $$$$$) : $$$
Service en salle : Chaleureux
Gault & Millau : 16/20
Cadre : Moderne
Guide Delta : 2 Toques

Restaurant Le Gril aux Herbes d’Evan à Wemmel.

Le Gril aux Herbes est un de mes restaurants favoris. Quand j’écris cela, je pèse mes mots. Bien qu’ayant visité presque tous les restaurants étoilés de Wallonie et Bruxelles et quelques belles maisons de Flandres (comme on peut le voir dans cet article), le Gril aux Herbes figure en bonne position dans ma courte liste des coups de coeur .

Juger un restaurant sur un repas, c’est bien. Mais le juger sur une multitude de repas, c’est mieux encore : cela permet de se faire une idée de la façon dont la cuisine évolue avec les saisons et surtout cela permet d’avoir une idée sur la régularité de la cuisine.

11800568_549278295224591_4326248475666004812_n

En décembre 2016, j’avais fait un repas magnifique au Gril aux herbes, le genre de repas qu’on ne fait qu’une ou deux fois par an : http://www.passiongastronomie.be/2016/12/restaurant-grilauxherbes-evan-wemmel/. Le souvenir de ce repas me hantait encore. De retour de vacances, mon estomac était affamé. Quinze jours sans grande cuisine, c’est bien plus qu’il ne pouvait en supporter. Il criait presque famine et réclamait à cor et à cris ce qui lui avait tant manqué : des bons produits, des préparations précises et du très bon vin.

En Belgique, on a la chance d’avoir une culture gastronomique riche et plusieurs tables auraient pu convenir. Le choix s’est donc fait en prenant aussi en compte la personnalité du chef et les affinités créés au fil des ans, des repas et des vins partagés. Car Evan et son épouse Aline, ce sont avant tout des personnes au grand coeur qui savent recevoir.

 

Le chef du Gril aux Herbes

Dans son Gril aux Herbes, Evan est roi. Il fait ce qu’il veut, comme il veut, sans se soucier de ce que les guides en penseront. Sa motivation est ailleurs. Elle est dans l’amour du produit, l’amour du métier et l’amour qu’il veut donner à ses amis et clients. Son amour transparaît dans ses plats. Jamais il ne se repose sur ses acquis et cela le pousse donc toujours à délivrer le meilleur de lui-même.

Restaurant Le Gril aux herbes d'Evan - La cuisine

Les secrets du succès du Gril aux Herbes

Encore une fois, les produits nobles furent au rendez-vous : bar, homard, langoustine, truffe noir d’Australie (incomparablement plus savoureuse que l’infâme truffe d’été de Bourgogne). Le tout est cuisiné avec grande maîtrise et surtout de façon à respecter le produit pour le mettre en valeur. Le leitmotiv d’Evan dans son Gril aux Herbes, pourrait se résumer par : « L’art de ne surtout pas trop en faire ». 

Quand on démarre dans le monde de la gastronomie et qu’on commence à parcourir les belles adresses, on a tendance à être subjugué par des accords audacieux, des associations osées, des jeux de textures et des visuels artistiques. Et puis, en évoluant, on en revient aux bases : le produit, le produit et le produit cuisiné en finesse et en nuance pour qu’il donne ce qu’il a de plus beau. C’est la force et le secret d’Evan. C’est pour cela aussi que les fins gourmets aiment sa cuisine.

Restaurant Le Gril aux Herbes -

Ce n’est pas un chemin facile car cela demande du travail. Préparer des jus et des sauces, cela prend du temps, beaucoup de temps. Bien plus de temps que d’ouvrir une boîte tout faite achetée chez ISPC. Mais l’excellence ne souffre d’aucuns compromis et Evan l’a bien compris : il prend le temps de faire ses fonds et ses sauces et on remarquera toujours une grande casserole avec un jus en réduction sur les fourneaux.

Enfin une carte des vins digne de ce nom

Ma passion première, c’est le vin. C’est d’ailleurs lui qui m’a amené à la gastronomie. Si j’aime allez chez Evan, c’est aussi parce qu’il partage la même passion.

11755466_10153519850577920_6826562805011001489_n

Sa carte des vins est donc très soignée. On y côtoie les meilleurs bouteilles comme ce duo de bourgogne rouge (et, au passage, je remercie la personne qui m’accompagnait lors de ce repas pour ce magnifique cadeau). Deux très beaux vins, très différents mais représentant parfaitement leur terroir respectif, et qui deviendront, j’en suis sûr, deux très grands vins dans une dizaine d’année.  

Restaurant Le Gril aux Herbes - Chambolle-Musigny La Combe d'Orveau 2014 de chez Anne Gros

Clos des Lambrays 2013

Restaurant Le Gril aux Herbes - Clos des Lambrays 2013

Et puis il y a les trouvailles d’Evan comme ce magnifique Côte de Castillon L’aurage 2010. Mais quand on sait que c’est Mitjavile qui vinifie, on a tout compris et il vaut son pesant d’or.

Restaurant Le Gril aux Herbes - Côte de Castillon L'aurage 2010

 

Conclusion

En conclusion, le Gril aux Herbes est et reste une de mes adresses préférées. Lors de ce repas, en terrasse, le restaurant était complet. Je pense qu’essayer Le Gril aux Herbes, c’est l’adopter. Je l’ai compris, les clients fidèles aussi…..si vous ne connaissez pas encore, foncez ! 


LIEN VERS LE SITE WEB DU RESTAURANT

Evan Restaurants


MENU

Artichauts et vinaigre de moutarde, Tomates de Jurbise bio

Restaurant Le Gril aux Herbes - Artichauts et tomates

Veau « vitello tonato », câpres de Sicile, petites olives taggiasches

Restaurant Le Gril aux Herbes - Veau « vitello tonato »

Bar de ligne et vinaigrette à l’oursin

Restaurant Le Gril aux Herbes - Bar de ligne et vinaigrette à l'oursin

Carpaccio de Gamberoni Rosso, vinaigrette au citron, huile d’olive

Restaurant Le Gril aux Herbes - Carpaccio de Gamberoni Rosso

Sardines millésimées 2016

Restaurant Le Gril aux Herbes - Sardines millésimées 2016

– Emincé de homard, tomates de Sicile, bisque de homard – Tronçon de king crabe, beurre demi-sel de chez Bordier, velouté de céleri-rave – Pince de homard en nem, mayonnaise de wasabi

Restaurant Le Gril aux Herbes -

Langoustine et émulsion à la verveine

Restaurant Le Gril aux Herbes - Langoustine et émulsion à la verveine

Papillottes de langoustines et ses trois sauces

Restaurant Le Gril aux Herbes - Papillottes de langoustines

L’oeuf de 4 minutes, beurre demi-sel « Bordier » émincé de truffes noires d’Australie

Restaurant Le Gril aux Herbes - L'oeuf de 4 minutes

Artichauts poivrades, carottes bios, poireaux

Restaurant Le Gril aux Herbes - Légumes

Côte de veau à la poêle, jus de cuisson nature

Restaurant Le Gril aux Herbes - Côte de veau à la poêle, jus de cuisson

Petits fruits de saison, nougat glacé

Restaurant Le Gril aux Herbes - Desserts

Glace vanille turbinée minute

Restaurant Le Gril aux Herbes - Glace vanille turbinée minute

Crème brûlée

Restaurant Le Gril aux Herbes - Crème brûlée


D’AUTRES REPAS 

Repas du 12/08/2015


LOCALISATION


PHOTOS

Print Friendly, PDF & Email

3 Responses

  1. Est-ce peut-etre pas un peu irréaliste de juger une liste des vins sur base des vins plus chers donc pas forcément accessible pour beaucoup de gens? J’ai déja eu l’opportunité de visiter ce restaurant, et la qualité des vins proposés est amirable, mais cher. J’ai nettement préfère la selection grecque, qui donne un meilleur rapport prix-qualité que le reste du l’offre. Il est donc dommage qu’un bloggeur, qui est quand-meme censé d’écrire pour une publique pas uniquement composé de 1% la plus riche de la population, fait le choix de montrer que les choses high-end.

    • Cher Peter,

      Pour un amateur de vin, votre message est surprenant. Nous sommes ici dans un des rares restaurants qui propose encore des grandes bouteilles à la carte et il faudrait, au prétexte d’écrire (pour plaire) au plus grand nombre s’en priver ? Quel dommage cela serait !

      Alors même si la sélection des vins grecs est en effet très bonne, je m’y refuse et je m’étonne qu’un spécialiste en vin ose écrire qu’il la préfère une à ce qui se fait de mieux en Bourgogne. Qui plus est, comment peut-on juger et apprécier des vins à sa juste valeur si on ne goute pas, de temps à autre, ce qui se fait de mieux ? C’est un peu comme vouloir s’improviser critique gastronomique quand on a que Quick, Mac Do, Pizza Hut et l’italien du coin comme référence.

      Je fais le choix de boire et de manger ce qui se fait de mieux (dans les limites de mon budget, un budget qui reste malgré tout limité) et je fais le choix d’écrire sur les meilleur des meilleurs. C’est un positionnement assumé (en marketing, on appellerait cela sa niche ou son segment). Mais, contrairement à ce que vous semblez penser, cela ne se limite pas à 1% de la population. Car quasiment tout le monde va au restaurant de temps en temps et quasiment tout le monde dépense de l’argent pour son hobby. Il est loisible à chacun de faire moins de restaurants mais d’en faire des meilleurs. Il est aussi loisible à chacun de se passer de boire 5 bouteilles à 20 euros pour se consacrer à une qui en vaut 100. Et il est loisible à tout le monde de dépenser moins dans son hobby pour tenter une fois la grande expérience gastronomique.

      • C’est vrai que c’est un sélection impressionnante des vins de Bourgognes, mais je pense que nous avons un vue différent de ce qui rend une liste intéressante. Tant que je suis spécialiste des vins, la grosse majorité des listes que je vois dans les restos belges ne contient que rarement des surprises. Soit, je connais les fournisseurs, je connais leur gamme et je peux comprendre assez vite si c’est un sommelier sérieux ou quelqu’un qui ne fait que suivre les propositions de ses fournisseurs. Soit, c’est pas un liste composé de passion, mais de l’argent. Avec la liste de la gril aux herbes, c’était l’impression que j’avais. Des Bourgognes de très haut qualité bien sûr, mais tout dans des millésime jeunes à part de Confuron-Cotetidot, et tous pour des prix assez élevés. ça me fait douter si c’est construit sur base d’une passion pour le vin.

        Je me suis peut-être mal exprimé dans mon premier commentaire, mais je ne préférais pas la liste des vins grecs parce que la qualité intrinsique des vins est supérieur à celui de la sélection Bourguignon. Ce qui m’attirait est que c’est un monde peu connu, qui ne reçoit pas beaucoup d’attention du part des cavistes/importateurs/restaurants, et c’est un qualité que je peux apprécier plus quand un restaurateur fait ca quand-même. Je cherche l’effort dans une liste des vins parce que c’est ça que démontre une vraie passion, et c’est dommage que c’est pas toujours reconnu par des spécialistes/amateurs des vins/restaurants.

        Néanmoins, je pense qu’une sélection des vins, dont les bourgognes coutent déjà plus que 600 euros, n’est pas dans le budget de quasiment tout le monde qui va au restaurant. Je comprends bien ton point que tu veux le décrire et faire témoin de cet belle expérience, j’aurais fait le même, mais juger une liste des vins sur base d’une sélection de ces vins est un peu mal tombé .

Laissez un commentaire