Détail & Nous

Classé dans : R.I.P | 2

Détail et Nous est le restaurant que Patrice Brosse et son épouse ont ouvert en 2011. Le nom, un peu particulier est en fait un double jeu de mot. Au départ Patrice Brosse travaillait comme traiteur et il se faisait un point d’honneur à soigner le moindre détail. Devenu ensuite chef d’un restaurant, il a choisi de conserver le nom car il n’a rien à cacher et on peut lui demander pour visiter la cuisine. Les clients peuvent donc les « détailler » et, s’ils le font, ils s’apercevront que la cuisine ne triche pas et que le chef y travaille des produits frais et de saison. Ca paraît un peu une lapalissade mais rien de tel qu’un chef qui cuisine. Si je vais au restaurant, je n’ai pas envie de me retrouver devant un ouvreur de boite métro et un programmeur de micro-ondes.

Depuis quelques semaines, Patrice Brosse est passé côté salle. Je dois dire que ca lui réussit bien. Je ne sais pas si c’est la motivation d’un nouveau challenge, l’euphorie du début ou l’expression de son caractère mais je l’ai trouvé épanoui. Le genre d’épanouissement qui déteint positivement sur la clientèle de salle : aimable, poli, prévenant, souriant et sympathique, depuis l’accueil jusqu’au départ. Et pourtant il doit courir car seul en salle, ce n’est pas une promenade de plaisir.

En ce qui concerne le cadre et bien c’est une bonne surprise là aussi. Je me souviens encore des murs verts un peu flashy (il en faut pour tout les goûts mais ce n’étaient clairement pas les miens). Mais la salle a été rénovée il y a quelques mois et le nouveau décor est nettement plus distingué et raffiné.

La carte des vins est toujours aussi intéressante. En s’approvisionnant juste en face (La Barrique), il est sûr d’avoir de très bons vins et, chose suffisamment rare pour le souligner, sa marge est raisonnable. On peut donc boire du bon sans en subir le second effet « kiss cool » : le coup de fusil de l’addition.

Pour les assiettes, Patrice a bien coaché son chef : le courant semble bien passer entre eux et on retrouve des assiettes généreuses, goûteuses et même un rien canaille. J’aurais presque envie de dire de la cuisine de Brasserie haut de gamme (et venant de moi, c’est un compliment). Pour les nombreux membres de ce groupe qui aime ce style de cuisine et qui vont manger à « La Brasserie » du Bultia, je vous donne un conseil : traversez la rue et vous mangerez mieux pour moins cher. Le seul petit bémol : je pense que certaines assiettes, bien que chaudes, pourraient l’être un peu plus : elle n’en serait que meilleur. Mais le chef vient d’arriver il y a trois semaines et je n’ai aucuns doutes sur le fait que ce point de détail sera vite résolu.

Une dernière remarque pour les amateurs de vraies frites. Ici, elles sont superbes : maison et à la graisse de bœuf. Rien que pour cela, ça vaut le déplacement !


MENU

Mises en bouche :

  • Chips de pomme de terre, brandade de morue, popcorn de couenne de lard
  • Croquette de scampis sur une marmelade d’oignons et de tomates séchées
  • Espma de Butternut au curry

Entrée: Ris de veau en meunière, girolles, coulis de tomates à la badianne

Entrée: Pastrami et huitre chaude, pain grillé au pastrami, huitre marrenne d’Oléron gratinée au Champagne

Plat: Sole meunière

Joues de cochon braisées au cidre, croustillants de camembert et ciboulette


LOCALISATION


PHOTOS


2 Responses

  1. Van Bellingen Béatrice

    Il y a longtemps que patrice brosse n’est plus là ! même en salle ! dommage car son second chef nous a un peu déçu, viande mal coupée, un poisson trop cuit,……et d’autres petits détails….cela n’a pas duré longtemps puisqu’il est parti ( avec Dimitri ( du vin rue des écoles)) au Tribeca rue de bertransart où je suis allé deux fois dans les premiers mois de l’ouverture et où j’ai été fort décu ( dimitri et son fils pour tout, donc débordés…..) plats et service.
    Depuis, il paraît que cela va mieux,c’est un peu vrai, mais mon entrée était mini pour un prix maxi, et si vous vous offrez un apéro, une bouteille correcte et un petit pousse, votre addition risque d’exploser……….Rien à faire, je regretterai toujours le vin rue des écoles chez Simone assiettes pas mini, prix corrects et pas maxi.

    • PassionGastronomie

      Bonjour. Ma dernière visite chez Détail & Nous remonte à la date de l’article c’est-à-dire en décembre 2014. J’ignore si Mr Brosse est encore là ou pas. Par contre je ne pense pas qu’il soit parti au Tribeca (à la différence de Dimitri qui y officie en effet).
      Bien à vous,
      Passion Gastronomie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *