Restaurant WY de la Mercedes House à Bruxelles

Classé dans : Belgique | 0

REPAS PLUS RECENT :

Pour lire des descriptions et voir des photos d’un repas plus récent, rendez-vous ici :

06/04/2017 :  http://www.passiongastronomie.be/2017/04/restaurant-wy-bruxelles-bartdepooter/


MENU

Quatre belles mises en bouches sont proposées (en plusieurs services) :

  • Marshmallow à base de tzatziki et toast anguille au vert
  • Croquant de pain et houmous

Restaurant WY @ The Mercedes House : mises en bouche

  • Moule marinée au curry, granité à base de feuilles de citron vert, mousseline à base de lait battu

Entrée : Sardine marinées et grillée, pastèque, poudre de chorizo, navet, radis. Sur le visuel, c’est déjà chapeau : du grand art. Comme le seront d’ailleurs toutes les assiettes suivantes : c’est précis, soigné, coloré et travaillé. Les sardines (marinées et grillées) sont vraiment superbes : on sent le gout de la marinade et une cuisson précise pour faire croustiller la peau tout ne sur-cuisant pas les chaires. Mais, parce qu’il y a un mais, je trouve les associations de saveurs trop poussées dans ce plat. De la pastèque avec des sardines, ce n’est quand même pas très loin de la fameuse morue aux fraises de Gaston Lagaffe et pour moi, ce n’est pas une association qui fonctionne en bouche.

Entrée: Plie poêlée, beurre fumé, concombre aigre-doux, céleri-branche, jus et julienne d’haricots, Vadouvan. Un visuel magnifique, presque monochrome (vert). C’est à nouveau très bien exécuté point de vue cuisson et assaisonnement mais cette fois les ingrédients (toujours aussi bien travaillé) sont plus cohérents entre eux et ça fonctionne bien mieux. On se rapproche un peu d’un plat comme l’anguille au vert, en plus complexe et en plus travaillé bien sur. Et on notera le travail de l’épice Vadouvan sous forme d’espuma qui confère une touche un peu exotique au plat

Plat : Joue et langue de veau, échalote, oignon, jeune pomme de terre, haricot, moutarde Savora, oseille, bouillon à base de bière Vicaris. On est dans la même lignée que les plats précédents : dressage complexe, travail énorme sur les ingrédients et les textures (notamment les oignons qui sont brulés et soufflés), cuisson excellente et assaisonnement bien réalisé. Cette fois l’inspiration semble provenir d’un plat de brasserie avec des pièces de viande moins nobles (joues et langues) mais excellentes de par notamment une belle maîtrise de la cuisson basse température. Et, pour assurer la cohérence avec le concept plat inspiré de Brasserie, un bouillon à base de la bière Belge Vicaris.

Dessert : Mûre, framboise, gaufre de Bruxelles, crème Suisse, glace au thé vert Macha

Mignardises:

– Pâte de fruits exotiques

– Etoile Mercedes en chocolat Marcolini (il faut se rappeler que le restaurant se trouve dans la WY House et donc la référence à l’étoile est intelligente).

– Macaron à la rose

– Frisko au chocolat blanc

– Mousse de fruits


PHOTOS


Laisser un commentaire