Restaurant Les 1001 nuits à Gosselies

Classé dans : Belgique | 1
Style Culinaire: Marocaine
Michelin : Pas d'étoiles
Budget (entre $ et $$$$$) : $
Service en salle : Mauvais
Gault & Millau : Non noté
Cadre : Authentique
Guide Delta : Cité

Restaurant Les 1001 Nuits à Gosselies.

On me demande parfois où manger le meilleur couscous de la région (Charleroi). C’est une question à laquelle je ne peux pas répondre, n’ayant jamais pris le temps d’en découvrir un nombre significatif.

Mais il y en a un dont le nom résonne souvent à mes oreilles : Les 1001 Nuits à Gosselies.

Restaurant Les 1001 nuits - Le restaurant

Le cadre

Comme souvent avec les restaurants de spécialités, ici marocaines, le décor est typique. On en attendait pas moins et on découvre notamment un chouette coin salon pour l’apéritif.

Restaurant Les 1001 nuits - Le décor

Restaurant Les 1001 nuits - Le cadre

Restaurant Les 1001 nuits - La table

La carte des vins au restaurant Les 1001 nuits

On a vite fait le tour de la carte des vins que voici dans son intégralité.

Restaurant Les 1001 nuits - La carte des vins

C’est souvent comme ça dans ce type de restaurant  : la carte des vins est pauvre. Mais, du moment qu’il y a du gris pour accompagner mon couscous, cela me va. Surtout à ces prix là (16 euros la bouteille). Au restaurant les 1001 Nuits, rien n’est cher d’ailleurs.

Restaurant Les 1001 nuits - Gris

Les 1001 nuits, restaurant de spécialités marocaines

Restaurant Les 1001 nuits - La carte

C’était une première et, déformation gourmande oblige, je suis parti pour entrée, plat et dessert. Grave erreur ! Car non seulement les prix sont très bas chez Les 1001 Nuits mais en plus les portions sont gigantesques. Je ne suis même pas parvenu à terminer le plat.

L’autre raison pour laquelle c’était une grave erreur, c’est que les entrées ne sont pas du niveau des plats. Par exemple la briouate à la kefta. La briouate en elle-même est bonne mais ce qui l’entoure (pomme, kiwi,…) fait un peu peur.

Restaurant Les 1001 nuits - Briouates à la kefta

L’autre entrée, la tchekchouka (tajine de légumes mijotés) était décevante. Pas mauvaise mais quand je lis tajine, j’attend un couvercle en forme de cône (ou de pyramide si la base est carrée) et un plat en ébullition qui termine sa cuisson. Je suis donc déçu quand on me sert un flanc de légumes réchauffé.

Restaurant Les 1001 nuits - Tchekchouka (Tajine de légumes mijotés)

Après les entrées, on monte le niveau

Pour les plats, nous avions choisi le couscous impérial. Et là, gros coup de coeur. De bons légumes mijotés, une semoule aérienne et cet assaisonnement parfait, un peu épicé pour bien relever le plat mais pas trop.

Restaurant Les 1001 nuits - la semoule

Les viandes du couscous, à savoir kefta, côte, gigot, méchoui, mergez et brochette, sont très bonnes. Une belle cuisson maitrisée. Le gigot se détache tout seul, les brochettes sont saignantes et puis il y a ce bon goût de grillé sur toutes les viandes.

Restaurant Les 1001 nuits - Les viandes du couscous

En fait ce couscous est presque parfait. La seule chose qui pourrait le rendre encore meilleur, c’est d’arriver à proposer des cuissons relativement minutes des viandes. Les cuissons sont très bonnes et les viandes sont bien réchauffées….mais, pour les palais avertis, on sent que c’est réchauffé.

Le second plat m’a également fait fondre de bonheur. Autant le tajine de l’entrée était décevant, autant celui-ci m’enthousiasme. Cette fois, le couvercle typique est présent, et le plat est en ébullition. L’agneau et les pruneaux sont magnifiquement confits. Je n’aime pas le sucre en général et il y en a dans ce plat. Mais c’est vraiment un délice. Les 1001 Nuits savent donner leurs lettres de noblesse à ce plat : la texture fondante et onctueuse est superbe.

Restaurant Les 1001 nuits - Tajine agneau aux pruneaux

Le service chez Les 1001 Nuits

Je pense que c’est la première fois que j’indique que le service est mauvais. C’est comme ça, ça arrive. J’entendais un serveur en parler au patron : ce fût compliqué car tout le monde est arrivé en même temps. La jeune serveuse, qui débutait, doit encore prendre ses marques.

Le service en salle, en général, c’est très très secondaire. Mais il y a une limite où cela devient énervant. Quand l’entrée de mon fils arrive, les scampis diaboliques (oui je sais, c’est bizarre de commander ce plat au 1001 Nuits mais bon, soit), il manque le pain. Je le remarque de suite et je le demande. Mais, le plat largement fini et la sauce refroidissant depuis un bon moment, je me lève alors pour le redemander car il n’y a rien de plus désagréable que de ne pas pouvoir saucer. Je tombe de suite sur la patronne qui fait le nécessaire.

Restaurant Les 1001 nuits - Le service à thé

L’histoire aurait pu en rester là. Au moment de payer, la patronne était présente, par coincidence. Je lui dis que j’ai vraiment beaucoup aimé son couscous. Elle me regarde, contente, mais ajoute : “vous savez ce qui m’a fait mal ? C’est de vous voir vous lever pour venir chercher le pain”. Ne croyez pas qu’elle disait cela car elle me connait et savait qu’un article serait écrit. Elle ne me connait pas et la réservation avait été faite par mon épouse, à son nom. Elle était donc sincère, vraiment sincère. Et cela m’a touché. Après plus de 30 ans d’activité, cela la peine encore de constater un problème dans le service. La passion est encore bien présente et c’est remarquable. 

Alors j’en suis convaincu, ce service catastrophique est probablement une exception. Et, quand bien même, je m’en moque si c’est “le prix” à payer pour avoir des plats typiques délicieux à prix super doux.

Conclusion

Plus de trente ans dans le domaine. Un restaurant bien rempli. Que dire de plus ? Si c’était mauvais, ce serait fermé depuis longtemps. Je ne conseille pas les entrées mais les plats sont délicieux. Je vais y retourner, c’est sûr. Et probablement plus d’une fois par an d’ailleurs. Car on y mange très bien et à petit prix. J’adore découvrir ce genre de belle adresse. Je suis conquis.


Lien vers le site web du restaurant Les 1001 nuits

http://www.les1001nuits.be


MENU

Mises en bouche

Restaurant Les 1001 nuits - Mises en bouche

Scampis diaboliques

Restaurant Les 1001 nuits - Scampis diaboliques

Briouates à la kefta

Restaurant Les 1001 nuits - Briouates à la kefta

Tchekchouka (Tajine de légumes mijotés)

Restaurant Les 1001 nuits - Tchekchouka (Tajine de légumes mijotés)

La semoule et les légumes

Restaurant Les 1001 nuits - la semoule

Les viandes du couscous : kefta, côte, gigot, méchoui, mergez, brochette

Restaurant Les 1001 nuits - Les viandes du couscous

Tajine agneau aux pruneaux

Restaurant Les 1001 nuits - Tajine agneau aux pruneaux


Localisation du restaurant Les 1001 Nuits


PHOTOS


Localisation de restaurant


  1. Laurent Malfaire

    si je peux me permettre, non, en juillet, le service était déjà mauvais chez Carati à Waterloo… une mauvaise passe sans doute…. 🙂

    Dans la lignée couscous (mais moins carolo, désolé…) : à Paris ce WE pour raison professionnelle et sur conseils d’un collègue, j’ai découvert le restaurant franco-tunisien « A Mi-Chemin » (Montparnasse). Un vrai coup de cœur.

    Poulpe à l’encre, Couscous, Pastilla de canard confit et pistaches, pêches rôties en dessert. Tout y était excellent. En plus la carte des vins est très sympa (nous avons bu « la Souteronne 2016» un Gamay d’Ardèche en vin de Pays vraiment parfait.

Laisser un commentaire