Beaucoup Fish

Classé dans : Belgique | 0
Style Culinaire: De la mer
Michelin : Pas d'étoiles
Budget (entre $ et $$$$$) : $$
Service en salle : Bien
Gault & Millau : 13,5/20
Cadre : Moderne
Guide Delta :

Quand on est passionné de gastronomie, on est toujours tiraillé entre deux envies : refaire une table qu’on adore ou découvrir quelque chose de nouveau. Cette seconde catégorie, bien plus excitante, est celle qui a ma préférence mais elle s’avère aussi être bien plus risquée car les déceptions y sont bien plus fréquentes :

–         Il y a tout d’abord les toutes grandes tables dont les attentes sont tellement hautes qu’elles sont rarement comblées (dans leur entièreté du moins).

–         Il y a les plus petites tables où c’est bien mais juste bien et on n’a pas l’envie de revenir.

–         Il y a les grosse déceptions et les scandales. Heureusement que les guides veillent et ce genre de cas est de plus en plus rare si on présélectionne un peu

Mais, et c’est ce qui fait vibrer, il y a aussi les jeunes chefs qui se lancent et émerveillent. Non pas par la complexité de leur cuisine (les jeunes qui se lancent ont rarement un investissement suffisant pour monter dès le départ une brigade et envoyer des plats complexes) mais bien par la cohérence du concept, la qualité des produits et la justesse des préparations (cuissons et assaisonnements principalement). Beaucoup Fish fait partie de cette catégorie. Pas étonnant que Gault & Millau lui ait attribué le titre de découverte de l’année dans le guide 2015. C’est d’ailleurs ce titre qui avait piqué ma curiosité et il est évident qu’il est amplement mérité !

Comme son nom l’indique, le restaurant se concentre sur les produits de la mer : une carte courte, bien pensée et des produits d’une fraîcheur impeccable. Chez Beaucoup Fish, rien n’est à cacher : les poissons sont visibles sur leur lit de glace et le chef les prépare à la vue de tous.

J’aime quand c’est transparent à ce point et j’aime surtout quand l’assiette est transcendante à ce point. Les cuissons sont parfaites : que ce soit le homard ou les crevettes (en croustillant), c’est tout bonnement irréprochable : moelleux, un rien juteux et tellement bien assaisonné. Exactement ce qu’il faut pour mettre le petit coup de twist et exhauster la saveur du produit sans le dénaturer.

Le thon, préparé façon tartare, est d’une qualité incroyable avec une texture hyper fondante. Même sur le choix de la glace, la qualité est recherchée avec une sélection  du chocolatier Frederic Blondeel.

Le cadre est en adéquation : c’est minimaliste, propre, net et soigné. On retrouve des tables et chaise en bois (les chaises sont toutefois un peu inconfortables car assez dures), des tons clairs et une bonne luminosité de l’ensemble grâce aux grandes baies vitrées. On s’y sent bien, on s’y sent à l’aise et on s’amuse des petites références aux poissons ici et là, que ce soit des écailles dessinées sur les sets de table ou la boite à sardines utilisée pour présenter l’addition.

Le service se ralentit un peu quand le restaurant est complet. Mais il s’avère tellement souriant, gentil et bien organisé que ce détail est vite oublié. Pour preuve : je trouvais la ration de frites un peu petite. Je demande donc un supplément et, pour éviter d’attendre,  j’anticipe et je passe commande alors qu’il m’en reste. Et bien les frites sont arrivées deux minutes après, avant même que j’ai fini les précédentes, de sorte que j’ai pu manger en continu. Belle preuve de cette bonne organisation.

La carte des vins est un peu courte et il y manque quelques belles références pour pouvoir se faire plaisir et boire un vin du niveau de l’assiette. Mais Paris ne s’est pas fait en un jour et une belle carte des vins encore moins.

J’ai vraiment un coup de cœur pour ce restaurant et je suis impatient d’y retourner afin de voir si mon ressenti se confirme. Si c’est le cas (et je le leur souhaite),il me semble promis à un bel avenir ! D’autres sont surement de mon avis car, une fois de plus, le restaurant était complet ce midi.


LIEN

http://beaucoupfish.be/


LOCALISATION


MENU

Mise en bouche : Thon

Entrée : Croquettes de crevettes

Entrée : Croustillants de crevettes, mozzarella di buffala, coulis de tomates cerises

Plat : Linguines au homard et palourdes

Plat : Thon (Albacor) façon “steack tartare”, frites, salade

Dessert : Café glacé (la glace provenant du chocolatier Frederic Blondeel)


PHOTOS

Laisser un commentaire