Bruneau, restaurant à Ganshoren (Bruxelles)

Classé dans : R.I.P | 1

Restaurant Bruneau à Ganshoren (Bruxelles)

Bruneau, le restaurant de Jean-Pierre Bruneau, est une institution qu’on ne présente plus. Cela fait en effet 40 ans que le restaurant existe et il fût même tri-étoilé au Michelin par le passé. A l’heure actuelle, il lui reste une étoile et Gault & Millau lui a décerné un très bon 18/20.

La marque de fabrique de Bruneau : des produits haut de gamme, la crème de la crème mis en avant avec une cuisine gastronomique classique. On ne trouvera donc pas ici les dernières modes culinaires, les associations de saveurs osées ou les plats bling-bling. A la place, une cuisine Française classique où l’extrême précision se ressent et où l’exécution est irréprochable. C’est un style et une marque de fabrique : on aime ou on aime pas. Mais le plus important est de bien cerner ce qui est proposé afin de savoir si c’est en adéquation avec ses préférences culinaires et de ne juger le restaurant que par rapport à ce que le chef a choisi de proposer. Car au final, on n’est jamais déçu que par rapport à ses attentes.

Autour des assiettes, on retrouve le décorum qui accompagne les grandes tables : un service guindé haut de gamme, un décor soigné et luxueux (avec une petite terrasse pour l’été) et une carte des vins à provoquer un infarctus à un amateur de Bordeaux. Je parle d’infarctus car quel amateur de cette région pourrait résister à cette la pléthore de choix dans les grands chateaux et dans autant de millésimes. Mais je parle aussi d’infarctus pour les prix, des prix souvent à trois chiffres la bouteille (la rareté est à ce pix). Pour ceux qui ne souhaitent pas mettre ce budget, des vins moins chers se trouvent dans d’autres régions ou dans la sélection de vins au verre.

En conclusion, c’est un repas qui ne m’a pas déçu et il est toujours intéressant de revenir de temps en temps aux classiques. Mais ce n’est pas non plus le genre de cuisine à déclencher chez moi des coups de coeur et des envies d’y retourner. Mais, pour en avoir discuté avec de grands gastronomes, je pense avoir fait une erreur de casting. Quand on va chez Bruneau, on doit manger ses classiques à la carte et ne pas prendre le menu. Donc, promis, j’y retournerai pour manger à la carte !


LOCALISATION


MENU

Mise en bouche : Gaufrette jambon-fromage, espuma de parmesan

Mise en bouche de gauche à droite : Croquette de cabillaud, tête de veau, mousse de foie de volaille

Tartare de Saint-Jacques et caviar, huile de Bergamote, Langoustines poêlées

Balluchon de raie, embeurrée de choux vert, sauce beurre blanc

Foie d’oie poêlé, bouillon à l’anguille fumée, mikado de pommes granny Smith

Gigot d’agneau de lait des Pyrénées, purée de flageolets, soubise de chicon farcie de foie gras, légumes de saison, lard, pommes dauphines

 

Mangues rôties, sorbet mangue et fruit de la passion


PHOTOS

 

 

  1. Didier Blaes

    J’ai toujours été comblé par les mets présentés. Ce qui me dérange, chez Bruneau, c’est l’odeur de cigarette prononcée que dégage la dame qui sert en salle.

Laisser un commentaire