Guide Michelin 2019 Belgique – Les résultats et les restaurants étoilés

Classé dans : Belgique | 0

ATTENTION : le guide 2020 est sorti et les résultats du guide 2020 se trouvent dans cet article :

https://www.passiongastronomie.be/2019/11/guide-michelin-restaurant-2020-etoile/

 

Les nouvelles étoiles belges du guide Michelin 2019

0->1* 

  • Les Jardins d’Anaïs à Luxembourg (Annabel et Pascal Soutiran – chef Christophe Quentin)
  • Eed à Louvain (Philippe Heylen) – le jeune chef qui a reçu le prix Michelin 2019 quelques minutes plus tôt
  • La plage d’Amée à Jambes (Benoît Gersdorf et Julien Wauthier)
  • Nathan à Anvers (Nathan Van Echelpoel)
  • La Ligne Rouge à Plancenoit (Olivier Lust – Benjamin Laborie) qui est félicité en particulier pour ses délicieuses sauces.
  • Franq à Anvers (Tim Meuleneire)
  • Little Paris à Waterloo (Arold Bourgeois). Le moment est amusant car Arold n’était pas là (ce qui est excessivement rare pour un lauréat) et il n’a pas de boite vocale sur son GSM pour accueillir la bonne nouvelle en direct

IMG_7434

1*->2*

  • Ma langue sourit pour le Luxembourg – Cyril Mollard. C’est la séquence émotion car Cyril dédie ce prix, les larmes aux yeux, à sa maman récemment décédée dans un accident tragique.
  • La Table de Maxime à Our (Maxime Collard)
  • La Paix à Anderlecht (David Martin)

IMG_7440

2*->3*

C’est toujours le suspens le plus intense : est-ce qu’il y aura, ou pas, un nouveau restaurant trois étoiles ? Hélas cela ne sera pas encore pour cette année

Les suppressions des étoiles 

Au rang des malheureux, il y a des fermetures…mais pas que

3*->0 

  • Hertog Jan à Zedelgem (pour cause de fermeture)

1*->0 

Bruxelles:

Flandres:

  • Philippe Nuyens à Blankenberge
  • De Verbogen Tuin à Geraardsbergen
  • Jardin à Knokke-Heist (pour cause de changement de concept)
  • Table d’amis à Kortrijk (fermeture)
  • Herbert Robbrecht à Vrasene

Wallonie:

Luxembourg:

  • Favaro à Esch-sur-Alzette
  • La Gaichel à Gaichel
  • Patin d’or à Kockelscheuer

Mon avis sur le guide Michelin 2019

Cette année 2019 fût une petite année. Globalement la Belgique perd beaucoup d’étoiles :

-8★ pour la Flandres

-2★ pour Bruxelles

-1★ pour la Wallonie.

Bien sûr cette baisse est partiellement compensée par de nouvelles étoiles :

+ 3★ pour la Flandres

+1★ sur Bruxelles

+4★ en Wallonie

Le résultat net en terme d’étoiles est donc :

-5★ pour la Flandres qui est la grande perdante de l’année (il faut dire que l’année passé avait été un grand cru pour elle).

-1★ pour Bruxelles qui limite la casse.

+3★ pour la Wallonie qui sera donc la gagnante relative de ce petit cru 2019 (à noter toutefois que la Wallonie avait été bien peu récompensée l’année passée)

Bref, au final, trois étoiles se sont envolées de Belgique, un chiffre dont personne ne se réjouira. Et, au passage, on constatera que la Belgique ne compte plus qu’un seul restaurant trois étoiles : Hof Van Cleve. La Belgique a donc perdu, en deux ans, deux restaurants trois étoiles et Michelin n’a pas encore jugé le temps venu d’en couronner un autre. Pourtant il y a de fameux candidats.

Je me réjouis de la montée amplement méritée de La Paix de David Martin. Après son titre de chef de l’année au Gault & Millau 2019, c’est vraiment son année. Je me réjouis aussi de la montée à deux étoiles de La Table de Maxime à Our. D’autres restaurants Bruxellois, et je pense notamment à La Villa Lorraine mériterait aussi cette montée. Je croiserai donc les doigts pour eux en espérant que la récompense finira par venir.

Je suis toujours un peu triste quand certains restaurants ne montent pas. Le plus incompréhensible est le Gril aux herbes d’Evan. Je pensais que le style culinaire “tapas”, même en version de luxe, ne correspondait pas aux critères Michelin. Mais, au vu de l’étoile qui vient de tomber chez Little Paris, il faut donc chercher une autre explication. J’avais aussi misé, à tort visiblement, sur des adresse comme Louise 345 à Bruxelles et Attablez-Vous à Namur. Peut-être l’année prochaine ? Je leur souhaite. J’avais par contre anticipé la Ligne Rouge. Michelin a d’ailleurs félicité le chef, Benjamin Laborie, pour ses qualités hors pair de saucier.

Une grande inconnue qui subsistait était le cas “Maxime Maziers”. Maxime Maziers avait récupéré l’étoile à L’écailler du Palais Royal en 2018. Je n’avais toutefois pas eu l’impression qu’il y faisait sa cuisine. Il a ensuite repris, avec une grande partie de l’équipe de l’écailler du palais royal, le restaurant Bruneau (de son mentor) qu’il a renommé d’ailleurs Bruneau by Maxime Maziers. Bruneau, de par sa fermeture en 2018, venait juste de rendre son étoile Michelin. La question était : comment Michelin allait-il résoudre cette équation ? La plupart des commentateurs avertis pariaient sur le fait que les deux adresses auraient une étoile. Michelin a décidé exactement l’inverse : dans son guide 2019, aucun des deux restaurants n’en aura. La déception était au rendez-vous pour eux. 

Enfin, il y a les restaurants qui perdent leur étoile. Il y a les fermeture comme Hertog Jan en Flandres ou le Fou est Belge en Wallonie. Et puis il y a ceux qui ne ferment pas comme par exemple le Monde à Petit à Bruxelles. Je ne suis pas étonné de cette décision. Michelin a peut-être commencé à faire un peu de nettoyage et tant mieux. Il y a d’ailleurs encore un peu de travail à faire (et si vous êtes un lecteur fréquent, vous aurez vite deviné mes préférences).

 

 

Laisser un commentaire